C’est dans le troisième arrondissement de Paris que Larry Deadstock ouvrait sa première boutique. Le “cash converter” français du streetwear a ainsi permis à tous les passionnés de la capitale d’acheter et revendre les pièces les plus cotés du moment.

« BELIEVE THE HYPE », disait Kevin Ma.

Il faut croire que le créateur du site Hypebeast avait raison puisque, Larry Deadstock promet l’ouverture d’un second magasin dès la rentrée 2019. Le resseller n’a toujours pas communiqué sur la localisation de ce deuxième magasin.