Une des cités les plus connues d’Ivry va bientôt être détruite. Ca nous rend un peu tristes et ça fait réfléchir sur la gentrification, mais surtout, le dernier voyage de Gargarine va se faire en grande pompe.

 

AFP / Lionel BONAVENTURE

Un peu d’histoire

La cité a été construite dans les années 60 au même moment que d’autres cités franciliennes pour accueillir les populations immigrés et ouvrières qui constituaient la majeur partie des habitants d’Ivry. Pour beaucoup d’habitants, les adieux à la cité ne sont pas faciles, car ils ont l’impression de dire adieu à une partie de leurs vies. Parmi eux, Tarik et Nabil Andrieu aka PNL qui y ont passé une partie de leurs adolescence. 

 

Une cité emblématique

À l’occasion de la sortie de leur dernier album, une immense bâche représentant la pochette trônait au milieu de la cité qui était déjà promis à la destruction. N.O.S. disait dans Chang “Une chance qu’ils aient pas détruit mon bâtiment/ Peut-être qu’un jour j’pourrais le montrer à mes enfants”. Malheureusement, à moins qu’il ne nous ai pas tout dis (ce qui est probable), il y a peu de chance pour que cela arrive.

 

 

Ensemble, les Ivryiens accompagnent la Cité Gargarine dans son dernier voyage en ouvrant les portes des bâtiments où ils exposeront leurs oeuvres. Artistes confirmées, écoliers, membre de la Maison de Quartiers ont participé au projet qui sera visible le week-end du 21 et 22 septembre et enfin le 28/29 septembre.

Pour plus d’informations et obtenir des places, c’est par ici.