Kendrick Lamar lance une plateforme inédite pour les créatifs de tout horizon. Une société de service intitulé « pgLang ».

Alors que certains fans s’attendaient à des informations sur son nouvel album, celui qu’on surnomme Kung Fu Kenny a plus d’un tour dans son sac. Cette fois, le rappeur de Compton s’associe avec Dave Free, ancien président du label Top Dawg Entertainment, pour annoncer leur projet pgLang. Une plateforme d’accompagnement dédiée aux jeunes talents ayant pour but de soutenir des “créateurs et projets qui parlent avec altruisme des expériences communes connectant tout le monde”.

 

 

Sous la forme d’un message crypté sur leur énigmatique site inernet, le message est clair, cette société n’est ni un label, ni un studio de cinéma ou une maison d’édition. Elle vise à aider les créatifs dans leurs développement au sein d’une structure décrite comme « un service multilingue et convivial où les artistes sont conviés à s’exprimer ». Une sorte d’incubateur innovante au service d’artistes en tout genre.

“Notre communauté parle de musique, de cinéma, de télévision, d’art, de livres et de podcasts parce que parfois on doit utiliser différents langages pour faire entendre notre histoire. Des histoires qui parlent à plusieurs races, plusieurs nations, et différents âges. Voilà pourquoi nos écrivains, chanteurs, directeurs, musiciens et producteurs cassent les codes pour les curieux.”

Le lancement de pgLang a été annoncé avec un teaser vidéo où apparaissent Jorja SmithYara Shahidi et Baby Keem. Ce court métrage dénonce la désinvolture de notre société de façon subtile. Cette « déclaration de mission visuelle » invite le spectateur à la réflexion et à s’ouvrir l’esprit. Découvrez sans plus tarder le chef-d’oeuvre ci-dessous: